Follow:
Astuces & Conseils, Vie Quotidienne, Zéro Déchet

Les 5 recettes fait maison ou DIY qui ont changé ma vie !

Le zéro déchet, c’est un tout ! Ça concerne plusieurs points de notre vie et chacun doit faire face à ses difficultés et ses facilités . Je tiens à vous partager mon expérience, peut-être que ça vous aidera à sauter le pas… surtout pour les feignasses comme moi 😊

1. Faire son déodorant zéro déchet soi-même

Franchement, un déo zéro déchet solide, ça a son petit coût ! Les mois où je dois acheter mon shampoing et mon savon saponifié à froid, ça me fait un peu mal… donc il fallait trouver une solution plus économique. Alors j’ai commencé par utiliser de la pierre d’Alun à la fac, mais bientôt la polémique autour de sa composition m’a fait douter (alors que ça marchait très bien avec moi, par contre le chéri ça lui a fait des rougeurs). Je n’avais pas le courage de faire un déodorant moi-même.

Un jour, je suis allée au marché St Aubin (les Toulousains savent !) et je suis tombée sur une nana qui vendait des déo qu’elle avait fait elle-même.  Je lui en ai donc acheté un et elle m’a donné la recette ! Et comme ça a super bien marché, j’ai fait mes petites recherches sur le net pour avoir THE recette (qui n’est un secret pour personne, en fait). Je prend une recette similaire à celle d’Antigone XXI, à base d’huile de coco, de fécule et d’huile essentielle de Palmarosa, mais j’ajoute du beurre de karité en plus. Je ne sais plus où j’ai trouvé la recette originelle mais je fais un espèce de mix maintenant. Et ça marche !

Mon déo a une texture assez solide en hiver, qui fond quand j’en prend un peu dans mes mains et je peux l’étaler. En été, je range ça au frigo, mais vous pouvez ajouter de la cire d’abeille pour solidifier la mixture !

Après le seul inconvénient, c’est que ma peau est devenue sensible après un an d’utilisation. Le problème est dû au bicarbonate de soude… je suis donc à la recherche d’une autre recette !

Pour les plus costaud-e, ma mère n’utilise que du bicarbonate de soude qu’elle met sous les aisselles, c’est super minimaliste et économique, mais toutes les aisselles n’y survivent pas !

2. Routine lavage de cheveux : shampoing solide + rinçage eau vinaigrée + huile d’argan

Mes cheveux, ça toujours été une galère dans ma vie ! J’ai des cheveux ni lisses, ni bouclés, alors ça gonfle ! Bref. Un jour, j’ai découvert la mousse pour cheveux ondulés et ça a révolutionné ma vie capillaire ! Sauf que, j’ai décidé d’avoir une vie plus saine ! Après moultes péripéties, j’ai trouvé mon bonheur ! Une routine simple : un shampoing solide, pour nettoyer mon cuir chevelu en douceur, une eau de rinçage pour éviter pellicules et faire briller les cheveux, et enfin une huile végétale pour démêler et faire de jolies ondulations !

Les routines ne seront pas les mêmes pour tout le monde, mais je pense qu’on peut trouver les produits qui nous correspondent après quelques tests. Avant de continuer, je tiens à expliquer que malgré ma démarche saine et zéro déchets, je suis un peu accro à la teinture de cheveux… oui c’est mon pêché mignon (on est imparfait-e-s que voulez-vous !). Je le fais depuis mes 16 ans et je ne peux pas m’en passer. En plus, j’ai décidé de faire du blond depuis deux ans, alors je vous raconte pas le décapage qu’ont subit mes cheveux… Bref, mes cheveux décolorés sont archi-secs, mais la nature a inventé l’huile de coco et l’huile d’argan ! <3

L’huile de coco, je l’utilise assez rarement, après une décolo ou alors une fois tous les mois/deux mois. Avant de me laver les cheveux, je laisse poser une nuit et le lendemain je lave mes cheveux normalement.

Sinon ma routine c’est : je brosse mes cheveux, je me les laves avec le shampoing de Pachamamai Notox Equilibrant, puis je rince à la fin avec un mélange (vinaigre de cidre, l’huile essentielle de Tea Tree, HE de Lavande Officinale et le tout est diluée à l’eau tiède). J’enroule ma serviette dans mes cheveux, puis lorsque je déroule je mets quelques gouttes d’huile d’argan surtout sur la partie décolorée de mes cheveux.

Grâce à cette routine, j’ai gagné un temps de malade lorsque je lave mes cheveux ! C’est la vie !

3. Laver le sol sans produits chimiques

Mon mélange pour laver le sol est un des produits le plus simple à fabriquer avec l’adoucissant et le produit multi-surface. Pas besoin de faire un atelier à 40 euros (sauf si vous voulez de la complexité avec des odeurs etc.) !

Vous prenez du savon noir (un bouchon ou une cuillère à soupe), du vinaigre blanc (un peu), et puis quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree (3 gouttes) et Lavande Officinale/Vraie (3 gouttes). Quelques fois je rajoute de l’Eucalyptus Radiata ou de la Bergamote pour l’odeur, mais globalement ça suffit.

Et c’est tout !

Bon ménage !

4. Le Savon de Marseille, l’incontournable zéro déchet

Ce n’est pas une recette en soi, mais le savon de Marseille est à la base de nombreuses recettes. On va la jouer minimaliste et se dire qu’on peut utiliser ce produit seul pour un tas, mais alors, un tas de trucs ! Même des trucs que j’oserai pas faire, comme me laver les dents avec…

  • Savon pour les mains
  • Savon pour le corps (mais assèche la peau à ce qu’il paraît)
  • Détachant pour tissu
  • Lessive pour laver à la main
  • Dentifrice (pour les courageux)
  • Liquide-vaisselle
  • Démaquillant
  • Mousse à raser
  • Produit multi-surface
  • Contre les pucerons
  • Savon pour les animaux
  • Etc.

Personnellement, je l’utilise comme savon pour les mains et comme liquide vaisselle ou savon pour le corps lorsqu’il ne m’en reste plus.

5. La recette de lessive d’Edeni

Pour moi c’est LA recette de lessive, celle qui m’a réconciliée en tout cas avec la lessive faite maison, car je m’étais résignée à l’acheter en vrac. Feignasse que je suis, faire ma lessive était devenu un calvaire car j’utilisais une marmite trop compliquée à laver. Puis ajouté à ça, transvaser le produit lorsqu’il était tiède sans s’en mettre partout était une épreuve ! Et comme je voulais laver à froid, ça ne lavait pas bien du tout ! Bref, c’était une galère et je reportais toujours ce moment !

La version de la lessive d’Edeni n’est pas faite pour le lavage à froid non plus, mais elle est ultra-rapide. La seule chose qui m’a tracassé, c’est le fait qu’il faille utiliser du savon de Marseille en paillette qui est obligatoirement à l’huile de Palme. Après moultes recherches, j’ai lu que l’huile de Palme bio est produite en Amérique du Sud avec des forêts renouvelables, donc pas de déforestation en Asie et pas d’extermination d’Orang-Outan. Rassurée, je me suis donc lancée dans la fabrication !

Je vous partage directement le lien vers la vidéo Youtube d’Edeni, tout est parfaite expliqué !

Enjoy it ! Que cette recette change ta vie comme la mienne !

Share:
Previous Post Next Post

Articles similaires

libero. suscipit dictum Sed in tempus elit. Curabitur efficitur. mi,