Follow:
Astuces & Conseils, Vie Quotidienne

Comment avoir un mode de vie éthique avec un petit budget ?

Un petit budget est une des raisons principales qui font que certaines personnes ne sautent pas le pas d’une vie plus éthique et responsable. Bien entendu, si vous faites vos courses dans une enseigne discount, n’espérez pas que votre budget reste inchangé. Rémunérer quelqu’un au prix juste, préserver l’environnement, produire en plus petites quantités, tout cela a un coût financier ! En revanche, si vous avez l’habitude d’aller dans les grandes enseignes, il se peut que finalement consommer responsable ne soit pas plus cher ! Et plus généralement, voici des astuces pour faire des économies lorsqu’on souhaite mener une vie éthique !

Astuce n°1 : Acheter des produits bruts et en vrac

Bon, j’invente pas l’eau chaude en vous disant ça, mais il est incontestable qu’acheter des produits bruts et en vrac c’est ce qui fait la différence lorsque vous faites vos courses ! Que ce soit pour l’alimentation ou pour le reste de la maison ! Si vous achetez 6 clous au lieu d’un boite de 20, ça vous coûtera moins cher (vous avez vu la logique ?). En gros, vous achetez uniquement la quantité dont vous avez besoin. L’emballage a aussi un coût, lorsqu’on achète en vrac, le vendeur ne l’inclura pas dans son tarif final !

Un seul mot d’ordre, l’organisation !

Concernant l’alimentation, c’est un processus qui prend un peu de temps, car on doit vraiment tout réorganiser chez soi. Pour acheter des produits en vrac, il vous faut des contenants qui remplacent les emballages comme les sacs en tissus ou les bocaux (récupérés de vos confitures ou pots d’olives par exemple). Ensuite vient la préparation des aliments. Au lieu d’acheter de la compote, vous achèterez des pommes que vous transformerez vous-même en compote. Exemple personnel, pour les fins de mois tendues (ce qui arrive à peu près tous les mois), je mise sur le lait de soja maison et les cookies rapides et faciles avec les ingrédients que j’ai sous la main, 10 minutes au four et j’ai mon petit goûter pour le travail (oui je reste une gamine) !

Si vous arrivez à bien vous organiser (level 10 organisation), vous pouvez planifier vos repas et préparer vos ingrédients à l’avance : le fameux meal-prep ! Vous pouvez laver vos fruits et légumes, les découper et les faire cuire, pour les conserver soit au frigo ou au congélateur. Vous consacrez un seul jour à la préparation et ensuite vous n’aurez qu’à tout assembler le reste de la semaine !

Bien entendu, si vous êtes une famille avec des enfants, ça prendra plus de temps, mais vous avez des supers exemples de familles qui s’en sortent plutôt pas mal comme La Famille Zéro Déchets, Le Cul de Poule etc.

Alors concrètement, on des économies sur quoi ?

Les produits bruts demandent moins de « travail » et coûtent moins cher au fabriquant que des produits transformés. Le prix est donc moins cher à la revente. Lorsque vous achetez en vrac, vous ne payez pas le prix de l’emballage et le coût marketing du produit, ce qui permet d’avoir un prix plus bas la plupart du temps. Bien entendu, regardez les prix au kilo et prenez les produits plus classiques. Oui, les pâtes petit épeautre qu’est-ce que c’est bon, mais ça gonflera considérable la note à la fin des achats !

Où aller ? Vous pourrez acheter en vrac dans les magasins bio ou dans les boutiques spécialisées en vrac comme Ceci & Cela (Toulouse), Le Drive Tout Nu (Toulouse), Day by Day, les marchés et quelques supermarchés.

Astuce n°2 : Acheter d’occasion

Acheter d’occasion c’est souvent une technique connue des personnes qui ont un petit budget et qui veulent faire des économies ! Hé bien c’est aussi écologique, alors faisons d’une pierre deux coups ! Quand on achète un produit de seconde main, on sort de la chaîne de production et on n’utilise pas de nouvelles ressources pour fabriquer le produit. Les fabricants ne seront pas incités à renouveler les objets vendus.

Comment on fait pour acheter d’occasion ?

Vous avez en automne ou au printemps les incontournables vide-greniers ! Tout le long de l’année, des associations comme Emmaüs vendent des affaires qui leur ont été données. Vous trouverez sur internet, Le Bon Coin, et sinon niveau vêtements il y a Vinted, Vide Dressing ou Prêt-a-Changer. Alors oui, ça demande un peu plus de temps de chiner les affaires en bon état et qui vont nous plaire (surtout dans les vide greniers !), mais lorsqu’on trouve la pièce recherchée à bas prix, c’est vraiment gratifiant !

Petit plus de la démarche : en passant par ce genre de circuit, vous placerez votre argent non pas dans de grandes multinationales, mais vous contribuerez à des associations ou vous ferez gagner de l’argent à des particuliers. Bien entendu, Vinted, Prêt-a-Changer et Le Bon Coin sont des entreprises, mais c’est déjà mieux que les enseignes de fast-fashion !

Pour info : l’association Zero Waste France organise un défi « rien de neuf » pour l’année 2019, voir le site Défi Rien de Neuf.

Astuce n° 3 : Diminuer sa consommation de viande / Manger végétarien ou vegan

Faire des économies passe aussi par le fait de diminuer sa consommation de viande et de produits animaux. Lorsqu’on commence à vouloir s’alimenter de manière éthique que ce soit bio ou local, on se rend vite compte que les produits animaux sont pas donnés. L’élevage d’un animal a un coût économique (reproduction, nourriture, soins, infrastructures…) et écologique (terrain pour les élever et cultiver la quantité de nourriture qu’ils vont ingérer pendant leur vie). Il faut alors réapprendre à manger. L’idéal c’est de consommer moins de viandes et moins de produits laitiers, moins d’œufs et moins de miel, puis d’augmenter la part des fruits, des légumes, des oléagineux et des légumineuses.

Mais attendez ? Vous allez peut-être me dire que les fruits et les légumes sont chers ? Hé bien, oui, c’est vrai ! Personnellement je fais beaucoup l’impasse sur les fruits (raah-c’est-pas-bien !), mais pas sur les légumes. Comme toujours, vous aurez des fruits et légumes plus ou moins chers, préférez-les de saison et locaux ! Pareil pour les oléagineux (arachides, amandes, noix, noisettes, cajou etc…), les noix de cajou sont extrêmement chères, tandis que les graines de tournesol sont plutôt bon marché…

Vous n’avez pas d’idées de recettes ?

Internet est magique, mais en général on croule sous la masse de recettes différentes. Il existe pourtant un tas de super blogeu-rs-ses et de youtubeu-rs-ses qui vous donnent des recettes oufissimes ! Mes « influenceurs » préférés sont les vegans, car on repense entièrement l’alimentation et sa façon de cuisiner ! Ça m’a réconcilié avec la cuisine !

Vous avez de la chance, petit-e veinard-e que vous êtes, je vais vous donner les personnes que j’adore suivre pour ce genre de recettes : Eva les petits plats, Lloyd Lang, Alice Esmeralda, La cuisine de Jean-Philippe et vous en trouverez beaucoup d’autres similaires !

Astuce n° 4 : Les circuits-courts = peu d’intermédiaires

Lorsqu’on achète un produit en supermarché, on passe du producteur au grossiste, du grossiste qui revend à un autre grossiste, qui revend à une chaîne de supermarché, qui redistribue aux magasins… liste non exhaustive. Tout cela a bien sûr un coût financier, car chacun doit faire sa propre marge pour en vivre, mais le coût est également écologique ! C’est pour ça qu’il est plus simple de se tourner vers des circuits-courts qui sont avec un ou deux, voire pas d’intermédiaire.

Un circuit direct : l’AMAP

Vous avez des AMAP (Associations pour le maintient de l’agriculture paysanne) un peu partout et qui proposent un engagement direct entre un producteur et des consommateurs. L’objectif c’est de soutenir un petit producteur, en lui commandant un panier par semaine pendant une durée qui va en général de 6 mois à un an. Les deux parties sont liées par un contrat et les adhérents s’engagent à visiter la ferme et aider le producteur une fois par an minimum. Par exemple, le demi panier pour deux personnes coûte dans mon AMAP environ 13 euros par semaine.

D’autres types de circuits-courts

Comme autre forme de circuit-court, la Ruche qui dit oui, possède en revanche des intermédiaires. L’organisme de la Ruche national et les organisateurs de ruches locales prélèvent chacun un pourcentage sur la vente. Après le principe est simple, les commandes se font par internet et si un certain seuil de commande est atteint, le producteur peut venir livrer dans un lieu établi, à un horaires défini. Ce système est pratique pour certaines personnes car il n’y a pas d’engagement. Chaque personne est libre de commander uniquement lorsqu’elle le souhaite.

D’autres circuit-courts pour économiser ? Vous avez aussi les marchés de producteurs et les petites épiceries qui vendent des produits locaux. En général, les commerçants se fournissent parfois directement chez les producteurs, n’hésitez pas à vous renseigner !

Astuce n° 5 : Faire de la récup et viser les bonnes affaires !

Cinquième astuce pour concilier petit budget et consommation éthique ! Une variante de l’astuce n°2, mais au lieu de débourser de l’argent pour obtenir un aliment ou un objet, vous n’aurez rien à donner en échange !

Pour ce qui est de l’alimentation, vous pouvez toujours aller faire de la récup pendant les fins de marchés lorsque les commerçants jettent les invendus. Sinon vous avez des applications telle que Too good to go, où les commerçants vendent à bas prix des produits qu’ils risquent de jeter… bon ok, là vous devez sortir les sous, mais ça empêche le gaspillage alimentaire !

Pour les objets, il existe des sites ou des applications comme donnons.org , Geev, ou SmartCycle où les particuliers donnent des objets. Vous pouvez ensuite prendre contact avec eux et les récupérer. Personnellement, j’ai pu donner pas mal de choses comme ça ! Après, il faut être assez réactif car les objets les plus recherchés (frigo, meubles etc.) partent très vite !

Et donc, on arrive à concilier éthique et petit budget ?

Faire des économies lorsqu’on souhaite avoir une démarche éco-responsable et éthique n’est pas toujours une mince affaire et implique de l’organisation et du temps, mais c’est possible ! Si vous êtes un pro du budget, vous pourrez calculer la différence et ajuster vos pratiques au fur et à mesure. Bien entendu, il existe d’autres moyens encore d’économiser, je ne vous ai pas tout cité, mais pour moi c’est la base et c’est ce que j’applique actuellement. Suivez ces conseils pas à pas et à votre rythme. Nous pourrons discuter organisation dans un autre article, car actuellement je suis en train de tester le meal-prep et la planification des repas sur une semaine. Et vous, comment vous organisez-vous chez vous ? N’hésitez pas à partager vos conseils en commentaire !

Comment avoir un mode de vie éthique avec un petit budget ? Concilier transition écologique et économies.
Share:
Next Post

Articles similaires

felis at consectetur non ante. luctus