Follow:
Alimentation, Recettes

Recette – Tantanmen Vegan

Je suis contente de vous proposer ma première recette sur le blog ! C’est avec impatience que j’attendais de vous présenter… le Tantanmen Vegan ! Une alternative aux ramens, qui vous permettra de varier les plaisirs en hiver !

J’avais mis des petites stories laissant présager cela sur mon compte Instagram.

Tantanmen, qu’est-ce que c’est ?

Vous connaissez les ramens ? C’est devenu super à la mode, à ma grande joie, moi qui ait grandi en lisant des mangas où ce plat était omniprésent ! Au Japon, ils ont plusieurs sortes de soupes et de variantes au ramen. Le tantanmen en fait parti. J’ai découvert ça à Fûfû Ramen, une chaîne de restaurants de ramens, malheureusement ceux-ci sont faits avec de la viande de porc. J’ai voulu donc tester une version vegan en rentrant chez moi, mais toutes les recettes étaient en anglais. Et en français, je n’ai trouvé que la version avec de la viande, tristesse…

Ni une, ni deux, j’ai décidé que cette mission était pour moi ! Il fallait que je vous fasse découvrir le tantanmen ! En plus, les copains.ines, ici le but c’est d’être écolo et cool avec les animaux, donc recette vegan o-bli-gé !

Pour cette recette, je me suis inspirée de la recette de Humour, gloire et beauté (avec de la viande) et l’ai adapté au format vegan !

Si vous aimez les trucs super épicés (le tantanmen est sensé être épicé, oui), je vous conseille de rajouter soit plus de piments dans les quantités, soit de l’huile de sésame pimentée (que tous les fans de cuisine japonaise ont dans la cuisine, comme moi… mais c’est pas zéro déchet… oups).

Recette de Tantanmen Vegan - Soupe japonaise alternative aux ramens
Tantanmen servi sur un plateau…

Recette pour deux personnes.

Ingrédients

Bouillon – Dashi vegan

  • algue Kombu (se trouve en magasin bio et peut être cultivée en Bretagne)
  • quelques champignons Shiitaké (5 à 8)
  • un poireau (ou un oignon)
  • 1 cm de gingembre coupé
  • 1 gousse d’ail
  • 3 c. à soupe de sauce soja
  • du bouillon de légume (ou pleins de légumes : carottes, oignons, champignons etc.)
  • 1 litre d’eau
  • (facultatif) 130g de boisson végétale non sucrée

Complément au dashi vegan

  • 2 c. à café de vinaigre de riz
  • 2 c. à soupe de sauce soja
  • 2 c. à soupe de Tahina (purée de sésame)

Assortiment & nouilles

  • 200g de protéines de soja réhydratées (avec bouillon de légume + sauce soja)
  • 2 gousses d’ail
  • un peu de gingembre râpé / émincé (2 c. à soupe)
  • 1 c. à soupe de sauce soja
  • 1 c. à soupe de saké de cuisine ou de vin blanc
  • 2 c. à café de sucre
  • 30g de miso blanc
  • 1 c. à café de purée de piment (ou plus si vous voulez faire le dragon)
  • huile de sésame
  • 100g de chou Pak Choï ou bien du Chou Chinois, ça fait l’affaire (comme sur la photo)
  • 200g de nouilles Ramens* (ou bien des nouilles de blé Somen)

*J’ai utilisé des nouilles ramen de la marque Hakubaku et ils sont bios ! Sinon utilisez des somens, c’est mieux que les ramens instantanés !


Déroulé de la recette

Préparer le bouillon la veille, si possible.

Bouillon – Dashi vegan

1 | Couper grossièrement l’ail et le gingembre. Le faire revenir 30 secondes dans de l’huile de sésame.

2 | Ajouter l’eau et, facultatif, la boisson végétale.

3 | Ajouter le poireau coupé grossièrement, les champignons shiitaké, l’algue kombu et la sauce soja. Vous pouvez également ajouter plus de légumes pour donner du goût au bouillon, comme des carottes et oignons, ou alors du bouillon de légumes pour les feignasses.

4 | Bouillir, puis baisser le feu et laisser mijoter une à deux heures.

Les assortiments

5 | Faites bouillir un peu d’eau dans une casserole avec une cuillère de bouillon de légume et une cuillère de sauce soja. Une fois que l’eau bout, ajouter les protéines de soja. Sortir du feu et laisser reposer entre 5 et 10 minutes. Puis égoutter.

6 | Émincer l’ail et le gingembre. Utiliser seulement la moitié. Faire revenir dans une poêle pendant 30 secondes avec de l’huile de sésame, à feu vif.

7 | Ajouter les protéines de soja et les faire dorer. Baisser le feu si besoin pour éviter qu’elles ne crament.

8 | Dans un petit bol, mélanger la sauce soja, le saké (ou le vin blanc), le sucre, le miso et la purée de piment. Puis, ajouter le tout à la préparation. Faire revenir jusqu’à ce que la sauce devienne épaisse. Réserver.

9| Émincer le reste de la gousse d’ail et du gingembre. Faire revenir 30 secondes avec de l’huile de sésame à feu élevé. Couper le chou Pak choï ou le Chou chinois en gros morceaux. Ajouter à la préparation jusqu’à ce le chou grille un peu.

10 | Réchauffer le dashi vegan.

11 | Faire chauffer de l’eau jusqu’à ébullition. Puis, ajouter les nouilles ramen/somen et faire cuire le temps indiqué. Égoutter et rincer à l’eau froide pour stopper la cuisson.

12 | Préparer dans un bol la sauce soja, le vinaigre de riz et la tahina. Ajouter un peu de dashi vegan pour mélanger.

13 | Disposer dans les bols, les ramens au fond puis ajouter le chou et les légumes crus (ou cuits) que vous souhaitez (carottes, champignons, radis, chourave…). Verser le bouillon presque bouillant. Ajouter les protéines de soja au centre. Saupoudrer de graines de sésame + le vert des oignons jeunes ou des poireaux.

Ma foi, vous pouvez déguster ce bon petit plat ! Merci aux japonais d’inventer des trucs aussi bons !

Recette de Tantanmen Vegan - Soupe japonaise alternative aux ramens


Recette de Tantanmen Vegan - Soupe japonaise
Share:
Previous Post
porta. et, suscipit ipsum risus mi, mattis Praesent